MOTARDS DU NORD ET DU PAS DE CALAIS Index du Forum
MOTARDS DU NORD ET DU PAS DE CALAIS
Le forum des motards du Nord de la France et des régions limitrophes (balade, dialogue, passion ...)
 
MOTARDS DU NORD ET DU PAS DE CALAIS Index du ForumRechercherMembresGroupesProfilS’enregistrerConnexion
MESSAGES PRIVES
Private Messages Se connecter pour vérifier ses messages privés
l'europe se prepare t-elle a faire la chasse aux motards

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MOTARDS DU NORD ET DU PAS DE CALAIS Index du Forum -> Motards du pas de calais -> Sécurité Routiere
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
sam


Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2009
Messages: 5 112
Votre moto: honda cbr 1000f

MessagePosté le: 2009-10-02, 11:56    Sujet du message: l'europe se prepare t-elle a faire la chasse aux motards Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
 Alors qu'un forum international sur la sécurité des motards vient de se tenir en Norvège, la France n'est plus le seul pays en Europe à stigmatiser la moto : en Angleterre et en Espagne aussi, les motards deviennent la bête noire des têtes pensantes...










Une centaine d'experts de 21 pays se sont réunis en Norvège à l'invitation de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pour participer au Forum international du transport. Objectif : identifier les véritables problèmes de la sécurité des motards et proposer des mesures pour l'améliorer. Bilan.
L'OCDE s'intéresse à la sécurité des motards 
Réunis à Lillehammer (Norvège) les 10 et 11 juin pour le Forum international des transports, une centaine d'experts de 21 pays s'étaient donné un triple objectif : "identifier les vrais problèmes de la sécurité des motocyclistes, discuter des solutions possible et proposer un jeu de mesures permettant d'améliorer la sécurité".
L'exemple Norvégien 
La ministre norvégienne des transports et de la communication, Liv Signe Navarsete, a profité de la présence d'une centaine d'experts provenant de 21 pays pour présenter les grands points de sa politique à l'égard des deux-roues motorisés.Un important programme de formation initiale, basé sur le contrôle de la machine et sur des stratégies efficaces de circulation. "Les mauvaises langues trouveront le programme de formation norvégien très complet, mais également très cher. Aucun d'entre nous ne bénéficie à la naissance du droit de conduire n'importe quel véhicule sur la route. Il convient de gagner ce droit, d'abord en acquérant les compétences nécessaires, puis en démontrant qu'on les possède. En raison des risques d'accidents, il est crucial que les motards aient un niveau de compétence très élevé lorsqu'on souhaite prévenir les accidents. Par conséquent, il est de la responsabilité des autorités de s'assurer autant que possible que tout nouveau conducteur qui arrive sur le réseau routier norvégien soit équipé des outils nécessaires à son évolution et aux interactions avec les autres usagers dans un environnement complexe. Ce programme sera évalué en 2009. A mon avis, cette évaluation devrait être suivie par une évaluation similaire du permis de conduire".
Un "Livre blanc" sur la sécurité à moto, élaboré par l'administration des routes publiques en étroite collaboration avec les groupes d'usagers et l'organisation nationale de sécurité routière. "La conception des infrastructures routières est souvent basée uniquement sur les besoins des véhicules à quatre roues. Une meilleure prise en compte des spécificités des deux-roues motorisés dans la planification, la construction et l'entretien des infrastructures permettra d'améliorer la sécurité des motards. Ce Livre blanc est à l'origine écrit comme un guide pour ceux qui travaillent à la planification et à la construction des routes et des infrastructures de transport, mais les motards sont encouragés à demander des routes "sûres" en y faisant référence. Cela obligera les autorités routières à prêter davantage attention aux motards et au Livre blanc".
La route "Vision Zéro" récemment ouverte dans le comté de Telemark (lire Moto-Net.Com du 15 mai 2008). "Le projet Vision Zéro concerne principalement les infrastructures et sur cette route, une attention particulière a été portée aux motos : glissières de sécurité doublées, bas-côtés "inoffensifs" en cas de glissade, élagage de la végétation masquant la visibilité et positionnement judicieux des panneaux routiers sont autant de mesures vitales pour les motards. Et bien sûr, elles bénéficient presque toutes aux autres usagers de la route".
Une brochure distribuée gratuitement dans les concessions. "A l'initiative du groupe de motards et des vendeurs de motos, une brochure est distribuée gratuitement à ceux qui se rendent dans un magasin de motos. Elle couvre à la fois le contrôle de la machine et les stratégies de conduite et s'adresse aux débutants comme aux autoproclamés motards expérimentés.

Les motards sont définis comme un groupe à hauts risques. "L'objectif est d'avoir une meilleure connaissance des causes des accidents de moto, et donc une meilleure compréhension des mesures efficaces pour réduire le risque d'accident. Et je me répète : interdire les motos n'est pas à l'ordre du jour !", a conclu la ministre norvégienne des transports et de la communication.

Ouvrant les débats de cet atelier de travail, la ministre norvégienne des transports et de la communication, Liv Signe Navarsete, s'est félicitée de ce que son pays soit "l'endroit le moins dangereux du monde pour conduire une moto", selon une étude de l'European Transport Safety Council (ETSC).
Tout en rappelant la place "naturelle" des deux-roues motorisés comme moyens de transports, la ministre en a profité pour éclaircir certains aspects du projet Vision Zéro, souvent considéré - à tort - comme hostile aux deux-roues motorisés (lireMoto-Net.Com du 15 mai 2003 et Moto-Net.Com du 15 mai 2008).
"Je souhaite faire taire les rumeurs selon lesquelles la moto serait incompatible avec le concept norvégien de Vision Zéro", a d'emblée déclaré Liv Signe Navarsete. "Nous n'avons naturellement aucune intention de bannir la pratique de la moto en Norvège et il n'y a absolument aucune contradiction entre le fait de faire de la moto et celui d'être inclus dans les stratégies de circulation routière en tant que groupe d'usagers responsables".
"Au contraire", a poursuivi la ministre en défendant le concept norvégien, "nous souhaitons intégrer les motards dans le projet Vision Zéro qui doit inclure tous les groupes légaux d'usagers de la route. Une attention particulière doit être portée à ce groupe dans le développement de mesures permettant de prévenir les risques d'accidents et de diminuer les blessures".
Grande-Bretagne : limiter la vitesse des motos ? 
A l'instar de leurs homologues français, les différents organismes britanniques de transport et de sécurité routière n'ont de cesse de proposer au gouvernement des mesures choc, plus ou moins étayées par une accidentologie ou des comportements routiers considérés comme "inadmissibles".Pêle-mêle, on trouve une pétition signée par plusieurs milliers de Londoniens à l'attention du nouveau maire de la ville, contre son idée d'ouvrir les couloirs de bus aux motos. Et surtout une requête provenant de la Commission des transports proposant de limiter la vitesse maximale des deux-roues à 70 mp/h (environ 113 km/h), quelle que soit leur cylindrée !
Une mesure discriminatoire s'il est en et qui n'est pas sans rappeler aux motards - et automobilistes ! - français les demandes de l'Association pour l'interdiction des véhicules inutilement rapides (sic !) de restreindre à 130 km/h la vitesse de tous les véhicules circulant en France...
Fort heureusement, ces mesures sont restées lettres mortes de chaque côté de la Manche : "actuellement, il n'y aucune réflexion portant sur la limitation de la vitesse des motos", assure le gouvernement britannique, expliquant que "les accidents de la route mettant en cause des excès de vitesse ne représentent que 4% des accidents de moto".
Qui plus est, les élus de Sa Majesté ont attiré l'attention de la Commission sur le fait que la réduction de la vitesse à 70 mp/h n'empêcherait pas les utilisateurs de rouler au-delà des 30 mp/h imposés en agglomération...
Mais le répit fut de courte durée pour les motards anglais, puisque c'est maintenant au tour de la Road Safety Foundation (l'équivalent de notre Sécurité routière) de manifester son courroux envers les deux-roues : arguant que plus des trois quarts des accidents mortels mesurés depuis 2001 sur une portion de route entre Macclesfield et Buxton impliquent des motards, l'institution s'insurge contre le comportement des conducteurs "qui semblent considérer cette route comme un circuit"...
Un constat rendu d'autant plus accablant par la conclusion du rapport : si l'on enlève les accidents impliquant des motos, l'axe concerné passe du statut peu enviable de "route la plus dangereuse du pays" à celui d'une des plus sûres...
Espagne : le spectre des 100 chevaux... 
Avec autant d'épées de Damoclès au dessus de leurs casques, les motards anglais ont de quoi avaler leur thé de travers : embringuées dans une logique aveugle de réduction de l'accidentologie, les diverses associations de prévention routière font feu de tout bois et n'hésitent pas à stigmatiser les deux-roues.Mais cette pratique est hélas devenue courante en Europe, où elle tend à se renforcer depuis la création de la "Charte européenne de la sécurité routière qui somme tous les acteurs de l'industrie auto et moto à prendre des mesures concrètes pour diviser par deux le nombre de morts sur les routes européennes d'ici 2010 (41 600 tués en 2005).
Ainsi, malgré sa réputation de pays de la moto, l'Espagne se voit à son tour prise de sentiments inquiétants à l'égard des motards : le ministre des transports espagnol a récemment demandé à son homologue français les chiffres concernant la limitation à 106 ch en termes d'accidentologie, avec pour but avoué une possible application en terre ibérique !
Un dossier que le gouvernement français transmettra certainement avec plaisir, soulagé de voir apparaître un possible allié dans son entêtement à conserver une loi pourtant dénoncée comme caduque : la FFMC a même tenté la voie juridique à Bruxelles (lire Moto-Net.Com du 2 février 2007), tandis que la traditionnellement plus feutrée FFM n'y voit rien moins qu'une "aberration" (lire le Tchat des lecteurs avec Jean-Pierre Mougin, Moto-Net.Com du 1er octobre 2007).

La fin justifie t-elle les moyens ? 
Si l'objectif de réduire la mortalité sur les routes de France et d'Europe est bien évidemment louable, il convient de rester attentif aux moyens employés par les différentes instances dirigeantes : certes, la moto reste la lanterne rouge des chiffres d'accidentologie en raison de sa nature propre, mais la discrimination pure et simple qui s'insinue à l'encontre du deux-roues ne doit pas être tolérée.
Le comportement de certains peut encore s'améliorer, mais la progression de l'équipement du conducteur, les avancées technologiques comme la généralisation de l'ABS (lire Moto-Net.Com du 13 juin 2008), l'airbag et l'amélioration du comportement dynamique global des machines commercialisées sont également de bon augure pour la suite...

-----------------------------
ma passion la moto oui mais a deux c'est mieux
Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:01    Sujet du message: l'europe se prepare t-elle a faire la chasse aux motards

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MOTARDS DU NORD ET DU PAS DE CALAIS Index du Forum -> Motards du pas de calais -> Sécurité Routiere Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Get your own Chat Box! Go Large!

Portail | Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com